dimanche 18 septembre 2016

EPINAL : UN SECOND SOUFFLE DE VIE POUR L’ORGUE DU TEMPLE

Epinal : un second souffle de vie pour l’orgue du temple

Après six longues années de travail de restauration, l’orgue du temple protestant a retrouvé sa place

Concert d’orgue et de saxophone à l’église Saint-Urse

Le concert filmé en direct à l’orgue de l’église était retransmis sur grand écran face au public.  Photo Carine GALLOT

Dans le cadre des journées du patrimoine, l’association Patrimoine en Musique proposait à l’église Saint Urse un concert de Geneviève et Benoît Polack à l’orgue et au saxophone. Filmé en direct au balcon, il était projeté simultanément sur un grand écran dans le chœur de l’église.

samedi 17 septembre 2016

Vannes. Le grand orgue s'expose pour les journées du patrimoine

Chaque année, la cathédrale de Vannes met l'accent sur un aspect en particulier, durant les journées du patrimoine. Ce week-end du 17 et 18 septembre, c'est le grand orgue qui est à l'honneur. Une visite savamment orchestrée par les deux organistes du lieu.

D’ordinaire, on ne peut voir l’orgue que de loin. Ce week-end, les organistes et l’association pour la remise en valeur de la Cathédrale Saint-Pierre, à Vannes (l’Arc), proposent de s’en approcher au plus près : La visite a lieu depuis la tribune, au premier étage.
Porté par six colonnes de bois, le grand orgue fascine les touristes
D’ici, les tuyaux de plus de 5 mètres de haut sont encore plus impressionnants. « Nous expliquons aux visiteurs le fonctionnement de l’orgue, les détails de la façade, du buffet, l’utilisation de la console », précise Jean-Pierre Maudet.
Sans oublier les démonstrations musicales. « Nous présentons les jeux, c’est-à-dire les différents sons produits par les rangés de tuyaux. Chaque présentation de jeux sera accompagnée d’un exemple musical », assure l'organiste.

Patrimoine historique

Le grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre fait partie du patrimoine local. Il a été classé monument historique en 1980.
« Le buffet est classique, mais le matériel sonore date de la fin du XIXe siècle », précise l’organiste Jean-Pierre Maudet.
Ce week-end, les organistes promettent aussi quelques étonnantes anecdotes sur l'instrument.


Bastia : Un concert exceptionnel pour la remise en état de l'orgue Serassi de Sainte Marie

Deux conférences et un concert, exceptionnel, donné à l’initiative du Comité des Fêtes et d’Animation du Patrimoine à l’occasion des opérations des remise en état de l’orgue Serassi (classe MH) par la Ville de Bastia, auront lieu samedi à Bastia.

Le concert sera donné par Paolo Bottini et Piergiuseppe Doldi

Paolo Bottini  
est né à Crémone (ville d’origine de grands compositeurs tels que Claudio Monteverdi et Amilcare Ponchielli, ainsi que du grand luthier Stradivarius). Titulaire de la carte professionnelle des organistes pour le diocèse de Paris, durant 2012/13 il a été suppléant à l’orgue “Cavaillé-Coll” de l’église de la Trinité à Paris et a été retenu parmi les trois candidats finalistes au concours pour le poste d’organiste titulaire de la Cathédrale de Bordeaux. 

Il a son actif la publication en CD de neuf enregistrements, notamment des monographies, avec ses propres transcriptions pour orgue de musique de Claude Debussy, Giuseppe Verdi et Ferruccio Busoni. 

Piergiuseppe Doldi est, depuis 2008, Premièr Trompette au Théâtre La Fenice de Venise. Diplomé en 1994 du Conservatoire de Musique de Plaisance, il a joué avec nombreuses orchestres (Scala Milan, Toscanini Parme, Pomeriggi Musicali Milan) sous la direction de chefs tels que Gustavo Dudamel, Riccardo Muti, Daniel Harding etc. Il joue égalemnt en soliste avec les Solisti Veneti de Claudio Scimone. 

Le programme

Conférences 
Salle des Congrès du Théâtre – Place Favalelli
 
14h45 : « Les Serassi, une dynastie de maîtres facteurs d’orgue en Italie et en Europe aux XVIII et XIXe siècles » par Federico Lorenzani, président de l’association culturelle Giuseppe Serassi 
  
15h30 : « Chronique de la vie des orgues de la Cathédrale Sainte Marie de Bastia » Par Elizabeth Pardon, membre actif de la Renaissance de l’Orgue Corse et de l’Association Saladini au sein de laquelle elle anime les parcours de découverte du patrimoine et des orgues historiques avec « la Montagne des Orgues »

En savoir plus sur http://www.corsenetinfos.corsica/Bastia-Un-concert-exceptionnel-pour-la-remise-en-etat-de-l-orgue-Serassi-de-Sainte-Marie_a23237.html#8pCOG4HRhK4ujWJR.99

Concert d'orgue mercredi à la synagogue de Reims

L’Eglise rencontre la Synagogue mercredi à 20 heures à Reims. Deux musiciens ont concocté un dialogue interreligieux inspiré par les traditions de la musique d'orgue chrétienne et de la liturgie juive.

Paul Kayser, organiste à la basilique d’Echternach au Luxembourg est tout content de venir jouer à la synagogue de Reims mercredi prochain. Il se produira en duo avec Semjon Kalinowsky, altiste ukrainien tout aussi heureux de venir. « C’est la première fois que nous allons jouer notre programme dans une synagogue. Il s’intitule L’église rencontre la synagogue et pour l’instant il n’a été joué que dans les églises », s’exclame Paul Kayser.

Des morceaux classiques et des œuvres oubliées

Les deux musiciens vont proposer un cocktail : « Nous avons concocté un mélange de compositions chrétiennes et de compositions juives. Nous avons par exemple un morceau de Félix Mendelssohn qui est juif converti au christianisme. Nous jouons aussi Max Bruch, un chrétien qui a composé en s’inspirant d’une prière juive ». Sont également au menu des œuvres de Fernand Halphen, Ernest Bloch, Joseph Sulzer, Jehan Alain, Friedrich Gernsheim, Henry Eccles, Louis Lewandowski ou encore Joseph Gabriel Rheinberger. « Ce programme combine les classiques du répertoire populaire avec des œuvres précieuses oubliées que nous avons redécouvertes à la suite de nos recherches. L’idée de base est d’établir un pont entre tradition et moderne comme par des compositions de Jehan Alain ou Herman Berlinski »
Selon Paul Kayser, les musiques composées pour la religion juive ou pour la religion chrétienne ne sont pas tellement différentes : « On peut toutefois remarquer davantage de sonorités orientales dans les compositions juives ». Ceux qui viendront écouter le concert pourront s’amuser à essayer de deviner l’origine religieuse de chaque morceau.
Concert mercredi 21 septembre, 20 heures, à la synagogue 49 rue Clovis. Participation libre au profit de la rénovation de l’orgue de la synagogue.


Paul Kayser est organiste au Luxembourg. Il se produira avec Semjon Kalinowsky, altiste ukrainien.
Paul Kayser est organiste au Luxembourg. Il se produira avec Semjon Kalinowsky, altiste ukrainien.

samedi 3 septembre 2016

Laval. Un week-end d'Estivales de l'orgue à la cathédrale

La deuxième édition des Estivales de l'orgue a débuté mardi 30 août par une master class. Elles se poursuivent avec trois récitals.

Un festival, trois récitals à la cathédrale de Laval ce week-end. C'est le programme des Estivales de l'orgue portées par l'Association pour la promotion des orgues de la cathédrale de Laval et de la Mayenne.

Ce vendredi 2 septembre

Marie-Christine Steinmetz est titulaire de l’orgue de l’église Sainte-Marguerite à Paris. Au programme de son récital : Jean-Sébastien Bach (prélude et fugue en ut majeur), Mozart (fantaisie et fugue en fa mineur), Félix Mendelssohn (3e sonate), Léonce de Saint-Martin (prélude de la suite cyclique), Eugène Reuchsel (promenades en Provence), Jean Steinmetz (carillon à la mémoire de Louis Vierne). À 20 h 30, libre participation.

Samedi 3 septembre

Emmanuel Hocdé, titulaire de l’orgue de la cathédrale de Laval. A 20 h 30, libre participation.

Dimanche 4 septembre

Aujourd’hui organiste à Laval, c’est à l’âge de 6 ans et demi que Karen Arcile découvre l’orgue. Née à Château-Gontier, elle a obtenu un prix du conservatoire à Nantes en 2008, un premier prix de perfectionnement en 2014. Elle a également reçu le 3e prix lors d’un concours international à Miami. Pour le récital, elle a choisi d’interpréter, entre autres, les œuvres de Jean-Sébastien Bach (toccata et fugue en ré mineur), quatre Chorals Schübler, deux fugues en sol mineur et majeur, Theodore Dubois (toccata) ; Léon Boëllman (suite gothique) ; César Franck (cantabile) ; Charles-Marie Widor (toccata). A 16 h, libre participation.

Projet d'agrandissement pour l'orgue de Moutier


orgue moutierZoom sur « orgue moutier » (touche ESC pour fermer)
Deux colonnes de tuyaux en bois seront ajoutés de chaque côté de l'orgue existant
La Collégiale de Moutier sera-t-elle dotée d’un nouvel orgue pour fin 2017 ? Un projet a été lancé en ce sens par l’association pour les Grandes Orgues de la ville. L'objectif est de préserver l'instrument en tant qu'élément du patrimoine culturel. Pour cela, l'orgue construit en 1962 sera nettoyé et agrandi.  Dix tuyaux en bois seront ajoutés de chaque côté. Le coût total des travaux est estimé à plus de 750'000 francs. Près de la moitié sera prise en charge par la paroisse. L’association est actuellement en train de rechercher les fonds pour financer l'autre partie.
Si le projet se concrétise, il fera de l'orgue de la Collégiale de Moutier le plus grand entre Berne et Bâle. Selon Marcelle Forster, présidente de l'assemblée de paroisse, l'agrandissement permettra de jouer tout le répertoire musical du XVIIe au XXIe siècle, en particulier la musique française, ce qui n'est pas le cas actuellement. / jefa

vendredi 2 septembre 2016

Alençon : l'orgue du XVIème siècle de la basilique résonne à nouveau

L'organiste de l'orchestre national de Radio France a donné ce soir le concert inaugural de l'orgue de la basilique Notre-Dame à Alençon (61).

Pour la première fois depuis 40 ans, l'orgue de la basilique Notre-Dame d'Alençon a résonné à nouveau ce soir. 

L'instrument, qui date de 1537, était très endommagé. Il a subi plusieurs années de restauration, représentant 15 000 heures de travail, pour un coût de près d'un million d'euros.

Le concert était précédé d'une bénédiction de l'intrument réduit au silence depuis 1976.  
Le concert inaugural des orgues de la basilique d'Alençon
Reportage de Nicolas Corbard, Damien Migniau et Vincent Potel. Intervenants : Père Stéphane Cailliaux, vicaire de la basilique Notre-Dame à Alençon - Jean Daldosso, facteur d'orgues - Thomas Ospital, organiste - Joaquim Pueyo, député-maire d'Alençon.  -  France 3 Normandie
D'autres concerts seront donnés jusqu'à dimanche :
Vendredi 2 septembre à 20 h 30. (Par l'Orchestre de l'Opéra de Rouen-Normandie et Thierry Escaich, organiste et compositeur sous la direction de Pieter-Jelle de Boer, dans le cadre du Septembre musical de l'Orne. Renseignements : 02 33 26 99 99 -www.septembre-musical.com)
Dimanche 4 septembre, à 15 h et 18 h (Par la Schola de l'Orne. Renseignements :http://www.jlangen.fr/schola/)

Informations pratiques :
A noter que la basilique se visite librement tous les jours de 8 h à 18 h. 
Pour les visites guidées, s'adresser au presbytère de Notre-Dame : 02 33 26 20 89 -notre.dame.alencon@free.fr 
1537-2016 - L’orgue d’Alençon, un instrument exceptionnel
En 1537, les facteurs d'orgues Simon le Vasseur et Gratien de Gailly signent un marché avec les trésoriers de la paroisse Notre-Dame pour la construction d'un orgue comprenant un buffet et une partie instrumentale. Le buffet sera achevé deux ans plus tard avec l'aide du menuisier Jehan de Maton.
Tout au long du XVIIe siècle, l'orgue subit de multiples avaries. Il est plusieurs fois restauré,voire reconstruit. Par chance, la période révolutionnaire épargnera l'instrument. Une simple restauration est réalisée en 1804-1805 par le facteur d'orgues Charles de Momigny.
En 1862, le buffet de l'orgue fait partie des premiers mobiliers classés au titre des Monuments historiques en France.
En 1944, les bombardements près de l'église ébranlent l'instrument qu'il faut reconstruire. Inauguré en 1950, le nouvel ouvrage présente assez vite des faiblesses importantes.
En 1966, des travaux effectués sur la voûte de la nef entraînent de graves dégâts sur l'orgue.
À l'agonie depuis plusieurs années, l'orgue s'éteint finalement en 1976. Il n'est plus qu'une façade de tuyaux, orpheline de toute mécanique musicale. Par miracle, l'écrin qui l'enferme, le buffet, a été en partie préservé.
En 2009, la ville d’Alençon décide de restaurer le buffet et de créer un nouvel instrument. L’orgue sera démonté à l’été 2014 et confié au facteur d’orgue Jean Daldosso, de renommée nationale.
Coût du projet : 925 000 euros répartis entre Alençon, la Fondation du patrimoine, et l'association Mécénat
pour les Grandes Orgues de Notre-Dame d'Alençon.

L'orgue Silbermann de Gries

Dès ce dimanche, après plusieurs mois de silence dus à un nettoyage approfondi, l'orgue Silbermann résonnera à nouveau sous les voûtes de l'église protestante de Gries. Ce petit instrument prestigieux, longtemps négligé, a une sonorité hors du commun et une histoire atypique.

l'orgue Silbermann de Gries

Construit en 1781 pour l'actuelle église protestante (à l'origine un simultaneum, destiné aux paroisses de Gries et Kurtzenhouse), il est la toute dernière œuvre du "Stradivarius de l'orgue" : le manufacturier Johann-Andreas Silbermann, alors au summum de son art, décédé en 1783. L'origine prestigieuse de cet instrument de dimensions modestes était tombée dans l'oubli. Certains de ses tuyaux ont même été fondus durant la guerre, car on le considérait comme un orgue sans intérêt. Jusqu'à ce que, voici un demi-siècle, le spécialiste de Silbermann, Marc Schaefer, réussisse à l'authentifier grâce à certains détails sur ses tuyaux d'origine, et à des archives conservées à Lahr.
Le week-end des 15 et 16 octobre, un festival permettra au grand public de découvrir ce bijou de l'art musical. Parmi les intervenants, des organistes de renom, dont François Ménissier (Rouen), Wieland Meinhold (Weimar), Ekaterina Kofanova (Berne), Daniel Leininger (Strasbourg)... Et divers ensembles musicaux, comme Alta Musica ou Hortus Musicalis…
Pour plus d'informations : paroisse-gk@orange.fr   -   03 88 72 42 75
https://www.facebook.com/FesOrgueSilGries/