samedi 12 novembre 2016

Un concert avant une éventuelle rénovation

Samedi 26 novembre, l'association des Amis de l'orgue de Nérac organise un grand concert à l'église Saint-Nicolas de Nérac. Cette année, c'est Jean Dekyndt qui s'installera devant le clavier de l'orgue néracais. Le musicien est l'organiste de la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier. Il sera accompagné de Bernard Soustrot, trompettiste de renommée internationale, notamment lauréat du concours Maurice-André en 1976. Deux musiciens de renom pour un concert exceptionnel, le cinquième organisé par l'association qui œuvre pour remettre en lumière l'orgue de Nérac. Jean-Claude Frébourg, président de l'association créée en 2012, met tout en œuvre pour redonner vie à cet instrument d'exception. «Il a été construit en 1 852 par les frères Magen», rappelle le président des Amis de l'orgue de Nérac. «On en trouve quelques-uns dans le département, du même modèle et de différentes tailles». Des centaines de tuyaux qui s'imposent dans l'immensité de l'église. Et quand il se met à résonner, l'instrument prend une tout autre allure. «L'acoustique est vraiment très bonne dans cette église. Les spectateurs sont vraiment étonnés».
Mais voilà, l'orgue a subi les affres du temps. Sa dernière rénovation remonte à 1985. Au mois d'avril dernier, la nouvelle est tombée : l'orge de Nérac a été classé aux Monuments historiques. L'instrument, dont la ville en est le propriétaire, attend maintenant une plus grande remise à niveau. «Il faut que la municipalité débloque les budgets maintenant. Le fait que l'orgue soit classé aux Monuments historiques ouvre à des subventions, mais ça veut dire aussi que les travaux du facteur d'orgue vont être scrutés à la loupe. On espère avoir des réponses en 2017, et des perspectives». L'association mise avant tout sur ses concerts pour «redorer le blason de cet orgue qui a une histoire, avec des musiciens de prestige qui se sont installés au clavier».

Jean-Claude Frébourg devant l'orgue de l'église Saint-Nicolas./ Photo DDM, G.B.
« Concert de l'Avent », samedi 26 novembre, à 20h30. Entrée 12 €, étudiant 5 €, gratuit pour les moins de 12 ans. Réservations au 06 82 26 79 08.

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/11/11/2456612-un-concert-avant-une-eventuelle-renovation.html#gwrT9c7CRDUWpie4.99

CONCERT AU PROFIT DE L'ORGUE

CONCERT AU PROFIT DE L'ORGUE
Requiem de Ramiro Real et interludes d'orgue avec Jean-Paul Schiffmann et la Chorale Sombevelle accompagnée par l'ensemble à cordes de Baume-les-Dames.
Concert au profit du relevage de l'orgue.

Le concert est l'occasion d'informer le public du lancement d'une association pour soutenir financièrement le projet de relevage du grand orgue de Baume, en lien avec la Fondation du Patrimoine, afin que les dons puissent être déduits des impôts. Ce projet, devenu indispensable pour le bon fonctionnement de l’orgue, l'instrument le plus important du département, est engagé par la municipalité.

Dimanche 13 novembre de 17h à 18h à l'église Saint-Martin de Baume-les-Dames.
Entrée libre.

vendredi 14 octobre 2016

Concert d'orgue : pour voyager en Italie et en Allemagne baroque

photo-promo-jacques-3.jpg



Les amateurs d'orgue et de musique baroque ont rendez-vous avec Jacques Pichard, le dimanche 23 octobre à 14 h, à l'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Victoriaville.
Publicité 
Ce concert, organisé par les Amis de l'orgue des Bois-Francs, permettra aux spectateurs d'apprécier le talent de l'organiste titulaire de la cathédrale de Nanterre en France. Un invité de marque qui possède un curriculum vitae impressionnant. Il a notamment obtenu le premier prix au Concours international de composition de Bordeaux.
Il est compositeur, professeur dans deux conservatoires, directeur musical d'un stage d'orgue et sera en tournée au Québec pour la première fois. C'est dans le cadre du Festival des couleurs de l'orgue français à Montréal qu'il est au Québec et on a proposé aux Amis de l'orgue des Bois-Francs de l'inviter à Victoriaville. L'organisation ne pouvait passer à côté de l'occasion d'accueillir ce grand musicien et le voir mettre en valeur l'orgue néoclassique Casavant 1967.
Au programme de cet après-midi musical, de la musique baroque provenant d'Italie et d'Allemagne. Buxtehude, Guammi, Brahms et Bach sont quelques compositeurs qui seront à l'honneur au cours de ce concert.
Pour bien apprécier le talent du musicien, un système de caméra sera installé.

Cahors Un festival pour (re)découvrir l’orgue

L’orgue de la cathédrale Saint-étienne est classé Monument historique.
L’orgue de la cathédrale Saint-étienne est classé Monument historique.
L’Association des Amis de l’Orgue de la Cathédrale de Cahors (AAOCC) organise la cinquième édition de son festival d’orgue du 13 au 16 octobre.
L’objectif du festival, à travers une politique tarifaire accessible à tous (deux concerts sur quatre sont gratuits) et une programmation attractive, est d’ouvrir la musique d’orgue au plus grand nombre. Et de rappeler aux Cadurciens que l’orgue de la cathédrale est un instrument exceptionnel, classé Monument historique.
Pour la première fois, le festival s’ouvre aux jeunes en leur consacrant une journée. Vendredi 14 octobre, deux concerts sont réservés aux scolaires à 10 heures et 14h30. « C’est la suite d’un grand projet mené par l’ADDA autour de l’orgue auprès des scolaires. Nous avons été submergés par la demande. Nous avons donc été obligés de faire deux concerts au lieu d’un. C’est un franc-succès » se félicite Albertus Dercksen, organiste titulaire de la cathédrale Saint-étienne. Des élèves de Cahors, d’Arcambal, de Pradines, de Tour-de-Faure… assisteront à leur 1er concert d’orgue.

Les concerts

L’ouverture du festival sera assurée par une jeune organiste anglaise, Jemima Stephenson, le jeudi 13 octobre à 20h30 (entrée gratuite). Elle se perfectionne actuellement au conservatoire de Toulouse. Elle proposera un programme composé d’œuvres de Bach, de César Franck, de Petr Eben…
Samedi 15 octobre, Michel Lemeur animera un « concert du marché » à 11 heures dans la cathédrale (gratuit). Il présentera sa « vielle organisée », une vielle à roue enrichie de 20 octaves de tuyaux d’orgue. Une sacrée découverte !
Le concert du samedi 15 octobre à 20h30 sera assuré par Albertus Dercksen, acompagné du chœur d’hommes « Voce d’Olt » dirigé par Frédéric Maizières. L’organiste interprétera la « grande messe pour les paroisses pour orgue » de François Couperin. Les divers versets de la messe joués à l’orgue alterneront avec les chants grégoriens.
Dimanche 16 octobre, la messe de 11 heures sera animée par le chœur « Voce d’Olt » et Abertus Dercksen à l’orgue. Le concert de clôture du festival, dimanche à 17 heures, sera assuré par Genti Dollani à la clarinette et Jesus Martin Moro à l’orgue. Ils proposeront un programme intitulé « De l’Espagne à l’Albanie », composé notamment de plusieurs transpositions pour ces deux instruments de grandes œuvres classiques de Mozart, Rossini, Satie…
Petit rappel, Les organistes sont filmés durant les concerts. Le public peut ainsi découvrir un peu mieux l’instrument et la virtuosité dont fait preuve l’organiste.
Tarifs : concert du 15 octobre à 20h30, 12 euros ; concert du 16 octobre à 17h, 15 euros ; Pass deux concerts, 20 euros.
Billets en vente à l’Office de tourisme et à l’entrée des concerts.

Sainte-Adresse. Orgue et bombarde se marient à l’église Saint-Denis pour le concert d’Automne

Le concert d’automne proposé par l’association des Amis de l’Orgue de Saint-Denis sera assuré parMickaël Gaborieau (orgue) et Fabrice Lothodé (bombarde).
Mickaël Gaborieau suit au Conservatoire à rayonnement régional d’Angers (Maine-et-Loire) l’enseignement de Jean-Louis Gil et de François Espinasse. Il poursuit ses études auprès de Jan Willem Jansen et Michel Bouvard au Centre d’études supérieures de musique et de danse de Toulouse (Haute-Garonne) et décroche le 1er prix en 1997. En 1998, il obtient le diplôme d’État de professeur d’orgue. Dans « la ville rose », il sera cotitulaire des orgues historiques Aristide Cavaillé-Coll. Depuis 2004, Mickaël Gaborieau enseigne l’orgue à l’Académie de musique et d’arts sacrés de Sainte-Anne-d’Auray (Morbihan). En 2014, est paru l’album L’Attente, l’amour, l’oubli enregistré aux orgues Cavaillé-Coll de la basilique de Sainte-Anne-d’Auray.
Fabrice Lothodé obtient le diplôme d’études musicales du Conservatoire national de musique de Quimper (Finistère) en 2005 et le diplôme d’État de professeur de musique en 2007. Sonneur de couple bombarde-cornemuse, il est directeur musical de la Kevrenn Alré, ensemble de musique et danse d’inspiration traditionnelle bretonne (1998-2011). Il est actuellement au niveau professionnel animateur musical à la Fédération des sonneurs de Bretagne, professeur de bombarde et de culture bretonne à l’école Jean-Claude-Jégat de l’Académie de musique et d’arts sacrés de Sainte-Anne-d’Auray et directeur du Centre de musique traditionnelle de Ti Douar Alre. Fabrice Lothodé est un musicien référent de la musique traditionnelle en Bretagne.
PROGRAMME : « Offertoire et sortie pour nuit de Noël » de César Franck ; « Suite de 5 cantiques bretons » ; « Sonate en ré mineur opus 65 n°6 » de Mendelssohn ; « Suite pour bombarde et orgue» de Mickaël Gaborieau.
PRATIQUE : vendredi 21 octobre à 20 h 30 à l’église Saint-Denis. Entrée : 10  ; adhérents ½ tarif,gratuit pour les moins de 12 ans.

Melun : venez fêter les 25 ans des Amis de l’Orgue



 L'association des Amis de l’Orgue de Melun (ADOM) fête ses 25 ans et organise une journée « Histoire et musique » ce samedi autour de l’orgue Cavaillé-Coll de la collégiale Notre-Dame, rue de la Courtille. Au programme, le matin de 10 heures à 12 h 30 : histoire de la collégiale, exposé de l’organiste Carolyn Shuster-Fournier sur l’orgue Cavaillé-Coll, suivi d’un intermède musical, puis exposé sur le rôle du Conservatoire de musique et de danse de Melun, exposé sur la restauration de l’orgue du Mée par Renée Godefroy, exposé sur les orgues futures par le célèbre organiste Jean Guillou et dédicaces de Carolyn Shuster-Fournier. L’après-midi, de 15 heures à 17 h 45, exposé du facteur d’orgues Yves Fossaert, puis du responsable diocésain des orgues de Seine-et-Marne Jean-Jacques Donze. Puis concert de Jean Guillou à 16 h 30 (16 € ou 13 €).


Réservation s pour le concert à l’Espace Saint-Jean, 26, place Saint-Jean.

mercredi 12 octobre 2016

Bolbec sous « Influences » avec l’organiste Thomas Pellerin

Bolbec. L’organiste a apprivoisé d’une main de maître l’instrument de l’église Saint-Michel.

Les mélomanes de tous âges n’ont pas boudé leur plaisir, ce dimanche après-midi, en appréciant les œuvres de Bach, Buxtehude, Couperin, De Grigny ou Storace. Thomas Pellerin, jeune organiste prodige, semblait ne faire qu’un avec cet orgue baroque Cavaillé-Coll de 1630, capable de remplacer un orchestre. C’est peut-être parce qu’ils se connaissaient déjà ! En effet, en 2013, il a participé aux « Orguavores », concerts donnés sous l’égide de la Ville de Bolbec, puis à un concours intitulé « Tremplin d’orgue de la Ville de Bolbec », dont il a été le lauréat. « Les raisons pour lesquelles j’ai intitulé ce concertInfluences, sont multiples : pour son esthétique française du XVIIe siècle, pour les formes musicales qui peuvent y être jouées, chaconne (vive) et passacaille (lente), mais aussi pour les styles musicaux et compositeurs différents et enfin, pour sa relation avec le temps liturgique (Pentecôte, Noël) », explique-t-il.
Un pot de l’amitié proposé par l’Association des Amis des Orgues de Bolbec a clôturé ce magnifique concert.
CONTACT : thomas.pellerin@yahoo.fr